Des prix prestigieux pour François-Xavier WEILL et Marc LECUIT !

Publié le : 9 décembre 2020

Depuis de nombreuses années, la Fondation est engagée aux côtés de l’Institut Pasteur pour la recherche alimentaire et soutient tout spécifiquement les travaux de 2 équipes : celle du Professeur Marc LECUIT sur la listeria et celle du Docteur François-Xavier WEILL sur les salmonelles et le vibrion.

 

Toutes nos félicitations à eux ! Nous sommes extrêmement fiers de soutenir ces 2 pasteuriens distingués pour la qualité de leurs travaux de recherche :

 

 

L’Académie des Sciences décerne cette année le Prix Jean-Pierre Lecoq au Dr François-Xavier Weill  dans le domaine des sciences appliquées

Le Dr Weill, Directeur de recherche, Unité des Bactéries pathogènes entériques de l’Institut Pasteur est récompensé pour ses travaux de génomique microbienne qui ont permis de mieux comprendre l’histoire évolutive de pathogènes majeurs comme les agents du choléra, des fièvres typhoïde et paratyphoïde, de la dysenterie, des salmonelloses alimentaires… Publiés dans des revues scientifiques prestigieuses, ils ont pu, pour certains, être transposés en santé publique.

Plus d’infos

Aperçu de l’image

 


 

 

L’Académie Nationale de Médecine a décerné cette année le Prix Eloi Collery à Marc Lecuit 

Marc Lecuit est chef de l’Unité de Biologie des infections à l’Institut Pasteur, responsable du Centre National de Référence et du Centre Collaborateur de l’OMS Listéria, et directeur du Département de Biologie Cellulaire et Infection. Il est également infectiologue à l’Hôpital Necker-Enfants malades et professeur de médecine à l’Université de Paris.

Ce prix prestigieux, décerné par l’Académie Nationale de Médecine, a été attribué à Marc Lecuit pour récompenser ses travaux sur l’étude clinique et physiopathologique des infections du système nerveux central et materno-foetales par Listeria, ainsi que d’autres pathogènes.

Listeria est une bactérie pathogène, responsable de la Listeriose, une infection d’origine alimentaire qui peut être mortelle. Elle survient préférentiellement chez les personnes dont le système immunitaire est fragilisé (à la suite d’un traitement ou d’une maladie), les personnes âgées, ainsi que les femmes enceintes et leurs nouveau-nés.

Plus d’infos