Partenaire de la rechercheauprès de l'Institut Pasteur

La recherche
aux côtés de l’Institut Pasteur

Depuis près de 10 ans, la Fondation Le Roch-Les
Mousquetaires est aux côtés des équipes de recherche et
contribue aux progrès de la science pour la sécurité
alimentaire.

Bactéries pathogènes entériques – Département infection et épidémiologie

L’Unité dirigée par le docteur François-Xavier WEILL comprend deux Centres Nationaux de Référence (CNR) et un Centre Collaborateur de l’OMS. Leurs travaux de recherche sont consacrés à l’analyse de la structure des populations bactériennes et à la dynamique de transmission de bactéries pathogènes entériques telles Salmonella, Shigella/Escherichia coli et Vibrio cholerae, avec une attention toute particulière pour les souches émergentes, épidémiques et résistantes aux antibiotiques. Par cette approche fine de la biodiversité bactérienne, les chercheurs développent de nouveaux outils d’identification moléculaire ou de typage de ces agents majeurs d’infections d’origine alimentaire ou hydrique.


Grâce au soutien de la Fondation, le séquençage complet de génome bactérien est désormais utilisé en routine dans les CNR de l’Institut Pasteur.

C’est ainsi qu’elle participe au financement des travaux de deux équipes de l’Institut Pasteur :

  • l’équipe du docteur François-Xavier WEILL, médecin biologiste qui dirige l’unité des bactéries pathogènes entériques.
    Il mène des travaux sur les salmonelles et le vibrion.
  • l’équipe du professeur Pascale COSSART, directrice de recherche sur la listeria.

Le 15 mars 2017, la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires a renouvelé son soutien aux équipes de l’Institut Pasteur signant une nouvelle convention triennalewww.pasteur.fr

 

 

Interactions bactéries/cellules – département de biologie cellulaire et infection

Cette unité, dirigée par le professeur Pascale COSSART, étudie les bases cellulaires et moléculaires de l’infection par Listeria monocytogenes, un pathogène modèle pour l’étude du parasitisme intracellulaire. L. monocytogenes est une bactérie responsable d’infections alimentaires graves. Cette bactérie se caractérise par sa capacité à traverser trois barrières de l’hôte : la barrière intestinale, la barrière hémato-encéphalique et la barrière féto-placentaire. L. monocytogenes peut envahir différents types cellulaires pour s’y répliquer. Elle peut se déplacer dans le cytosol des cellules infectées et se propager de cellules en cellules en utilisant un mécanisme de propulsion très particulier : la polymérisation de l’actine de la cellule hôte au niveau d’un des pôles bactériens.

 

Faire avancer la sécurité alimentaire

Depuis près de 10 ans, la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires est aux côtés des équipes de recherche et contribue aux progrès de la science pour la sécurité alimentaire. C’est ainsi que nous participons au financement des travaux de deux équipes de l’Institut Pasteur :